Ce qu’il faut savoir sur le dressage des chiens

Avoir un animal de compagnie apporte une foule d’avantages qui peuvent enrichir la vie de leur propriétaire. Le chien est l’animal de compagnie de prédilection, appelé aussi le meilleur ami de l’homme, il peut très bien avoir sa place dans un foyer, mais peut très bien gagner le cœur de ses propriétaires et faire parti de la famille. Toutefois, votre fidèle compagnon est un peu comme enfant, c’est-à-dire qu’il a besoin d’être correctement éduqué, surtout si c’est la 1ère fois de ce dernier dans une famille d’accueil. Un chien a besoin d’avoir un comportement normal dans une famille, mais également avec des personnes qu’il ne connait pas, ce qui éviterait bien des incidents malheureux lorsqu’une personne est invitée à la maison.

Voilà pourquoi le dressage de chien permet à l’animal de mieux s’intégrer, et de faire vivre une meilleure convivialité, mais peut s’avérer tout aussi utile pour l’animal lui-même.

Faut il forcément avoir recours au dressage ?

L’éducation d’un chien n’a de sens que si celle-ci est réalisée avec du respect, dans la bienveillance et en toute connaissance du fonctionnement de ce dernier. L’envie d’éduquer doit être dans le cadre d’un rééquilibrage, et non d’un point de vue où il faut soumettre l’animal à un cadre stricte quelconque.

  • Il est nécessaire de dresser dans le cas où l’animal est déviant, ou semble posséder un mal-être qui peut le rendre violent ou agressif.
  • Evidemment, ce ne sont pas tous les chiens qui auront ce genre de comportements, il n’y aurait donc pas lieu de recevoir une éducation plus stricte, mais dans tous les cas, pour le savoir, il est nécessaire dans un premier temps d’observer et comprendre l’animal en question afin de procéder à des ajustements en termes de limite à fixer.
  • Résoudre un problème sans comprendre le fond serait contreproductif et ne réglerait pas le problème à sa source, qui au final reviendra et sera toujours présent.

Une façon d’éduquer

Le point le plus important dans l’éducation est la cohérence de vos actes. Avant même de commencer à interagir avec votre chien, il faudrait définir avec les autres membres de la famille ce qui est tolérable, comme ce qui ne l’est pas, afin que tout le monde puisse démarrer sur le même pied d’égalité envers le nouveau compagnon, et que celui puisse comprendre le plus rapidement ce qu’il est possible de faire ou pas (sauter sur le canapé etc…). Par ailleurs, votre attitude compte également, les gestuelles et la posture donne des indications sur les indications que vous donnez. Enfin, l’intonation de la voix est également primordiale, votre chien doit pouvoir s’y fier, et cela passe par l’intention que vous mettez dans la voix. Par exemple l’exagération est mis sur un ton aigues, et le grave pour un rappel à l’ordre etc…

Au moment où une personne adopte un animal de compagnie, il y a relation entre les 2 êtres, c’est pourquoi il doit y avoir un respect et une compréhension mutuelle entre les 2 partis, afin que la base de la relation soit enrichissante aussi bien pour le propriétaire que pour le chien.